Publié le 16 August 2019

Une dizaine de trucs simples, mais essentiels, pour un minimum de sécurité dans sa vie personnelle

Avec les histoires, que l’on entend trop souvent, de vols de données personnelles au sein d’importantes entreprises, on peut se sentir bien impuissant pour protéger notre vie privée… mais nous pouvons quand même faire quelques actions pour un minimum de protection.

Les mots de passe!

Avoir de bons mots de passe, différents, pour tous les comptes, sur tous les appareils… on ne le dira jamais assez! Nous avons récemment écrit un article sur le sujet, une petite lecture ici qui vous aidera sûrement! En rappel :

Ne pas donner ses mots de passe aux autres

Ne pas écrire ses mots de passe sur un post-it collé à l’écran de votre ordinateur

Ne pas écrire ses mots de passe sur un post-it collé sous votre clavier… ou ailleurs 😉

Avoir des réponses indevinables aux questions de sécurité, mais que vous vous rappellerez

Lorsque possible, activer la double authentification (par exemple avec Google, votre compte bancaires)

Les courriels

Si vous recevez un courriel qui demande de valider des informations personnelles (numéros de carte de crédit, numéro d’assurance social, etc.) ne répondez pas! Votre banque, le gouvernement ou autre importante institution ne vous demandera jamais ce genre d’information par courriel. Ignorez-les ou téléphonez-leur directement pour vérifier sa véracité… en prenant soin d’appeler d’un numéro sûr (celui qui est inscrit derrière votre carte par exemple ou sur leur site Internet.) Beaucoup de courriels frauduleux ressemblent à s’y m’éprendre à un vrai.

Les téléphones et textos

Si c’est par téléphone qu’on vous demande certaines informations, dites que vous rappellerez… et encore une fois, validez vous-même le numéro de téléphone avant… car dans certains cas, on ne peut même pas se fier à l’afficheur.

Il suffit de cliquer sur un lien reçu par texto pour recevoir votre remboursement d’impôt? Vraiment? Eh bien non, c’est encore une tentative d’hameçonnage…

Les réseaux sociaux

Attention aux informations que vous y partagez…

N’acceptez pas n’importe qui comme « ami » sur Facebook

Revoyez vos paramètres de sécurité… vous pourriez peut-être être surpris de constater qu’à peu près tout le monde peut consulter votre profil.

Naviguez toujours sur des connexions Internet sécurisées et ne donnez pas d’information personnelle à n’importe qui et seulement lorsque c’est vraiment essentiel! Il faut sans cesse être sur ses gardes. En cas de doute sur la provenance d’une communication, il est possible de consulter le site Internet du Centre antifraude du Canada. Vous y trouverez beaucoup d’information sur les types de fraudes et pour vous aider à vous protéger.

« Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est l’organisme central du Canada chargé de recueillir l’information et les renseignements criminels sur les plaintes d’origine Canadiennes en matière de fraude, de marketing en masse (p. ex., télémarketing), de lettres frauduleuses (p. ex., Afrique de l’Ouest), de fraude par internet et de fraude en matière de vol d’identité. »

À lire aussi :

Comment choisir un bon mot de passe

Les programmes malveillants

Les rançongiciels

Prudence sur les réseaux sociaux – Partie 1 – Les quiz

Prudence sur les réseaux sociaux – Partie 2 – Les concours et les partages