Publié le 27 March 2013

Conception 3D : un problème de rendu.

Eh bien d’abord, qu’est-ce qu’un rendu? Un rendu 3D est le résultat de nombreux calculs mathématiques basés sur la physique de notre monde (gravité,luminosité, réflexions, réfractions) et qui permet de synthétiser une image en trois dimensions (profondeur, largeur, hauteur) à l’aide d’un ordinateur.

Ainsi, pour ceux qui pensent qu’un film, une publicité ou tout autre divertissement visuel n’est pas des très complexe à produire, vous avez tort : le rendu est un art en soi.

En effet, le rendu est un art en lui-même, car plusieurs années de travail peuvent s’avérer nécessaires afin d’en devenir un vrai professionnel, surtout si l’on est dans l’apprentissage autodidacte. Bien sûr, n’importe qui qui connaît un peu le montage vidéo ou la conception 3D est capable d’en réaliser un. L’astuce est cependant de savoir comment concevoir un rendu rapidement et efficacement sans trop perdre de temps et que le résultat en vaille la peine.

Évidemment, pour ceux qui travaillent à la maison avec un ou deux ordinateurs, comme les pigistes, par exemple, prendront beaucoup plus de temps à produire une image synthèse comparativement aux compagnies de jeux vidéo ou aux studios d’animation, qui ont leur propre système de rendu.

En effet, ces entreprises on un avantage énorme sur le particulier. Leur « système de rendu » est en fait une ferme de rendu, ou Render Farm en anglais. Ce système a pour but une seule fonction, qui est, vous l’aurez deviné, de rendre une image ou un film.

Normalement, une ferme de rendu a une puissance grandement exponentielle par rapport à un simple ordinateur de bureau. Cette puissance permet un rendu super rapide avec une qualité sans pareil. Bien sûr, cette technologie a son prix. L’équipement qui confère le fonctionnement adéquat aux résultats désirés, de qualité du grand écran, coûte plusieurs milliers de dollars à faire rouler. Avec la superficie que demandent toutes ces machines, sans oublier la demande électrique qui en découle, en passant par le système de refroidissement et l’entretien, la ferme de rendu nécessite beaucoup plus d’attention que le simple ordinateur de maison que le pigiste a en sa possession, aussi puissant soit-il.

Alors, si vous faites affaire avec un particulier, il faudrait peut-être comprendre d’où il part et avec quoi. Par exemple, si vous êtes un client et que vous avez donné un contrat à un particulier, et que ce contrat consiste en une seule image, il y a de très, très fortes chances qu’il vous soit remis plus rapidement que s’il s’agissait d’un film ou d’une publicité.

Normalement, ce qu’on appelle le fps (frame per second) d’un film se situe à 23,976 images à la seconde, donc à 24 images/seconde.  Alors, si par exemple votre publicité est de deux minutes, votre requête comprendra 2880 images. Votre rendu peut nécessiter seulement un frame par seconde, ce qui est relativement court comme attente… mais une seule image peut prendre une minute, cinq minutes ou même des heures à concevoir!

Alors, vous voyez maintenant pourquoi la ferme de rendu dont disposent certaines entreprises est vraiment plus effective pour des productions cinématographiques de plusieurs heures.

Sauf qu’il faut noter qu’il y a plusieurs variables à considérer pour parvenir à
ces fins. C’est là que ça se corse. L’art du rendu prend place ici.

Le format vidéo, la complexité de la scène, surtout si elle est construite en trois dimensions, joueront un grand rôle sur le temps de rendu : plus il y a de calculs à exécuter pour l’ordinateur, plus l’image sera longue à synthétiser.

Il s’agit donc de faire des tests ou de simplement prendre des cours pour en connaître les racoins et développer sa propre façon de fonctionner. Mais, par expérience, l’apprentissage en groupe est beaucoup plus enrichissant que l’apprentissage autodidacte.

En partageant l’expérience de professionnels autour de nous, nous pouvons rassembler nos idées et ainsi augmenter la productivité par le savoir de l’autre et créer beaucoup plus rapidement et efficacement… et éviter de nombreux maux de tête, qu’ils soient techniques ou mécaniques!